Words.

Griedge Mbock – « Family First »

Partages

Bon, on ne va pas se mentir, j’ai passé une bonne année de merde. Je ne vais pas revenir sur la situation sanitaire qui nous touche tous depuis près d’une année maintenant et je pense que ça aurait d’ailleurs bien suffit sans qu’on ait besoin d’en rajouter.

Mais voilà, la vie nous apporte son lot de (mauvaises) surprises parfois et il faut savoir faire face.

Alors qu’on profitait de la pause estivale pour respirer un peu à nouveau, mon corps m’a fait ce (premier!!!) sale coup avec cette vilaine blessure qui n’a pas voulu me lâcher. Une première opération en juin puis une seconde en novembre m’ont privée d’une des choses que j’aime le plus dans la vie: le foot.

Bon, c’est la vie, je ne suis pas du genre à broyer du noir et j’ai surtout la chance d’être très bien entourée. On a l’habitude de dire qu’il n’y a rien de plus important que la famille dans la vie, et bien j’ai pu constater (même si je le savais déjà), que ma famille était vraiment fantastique (et je ne parle pas seulement de ma famille de sang mais aussi de mes amis qui sont devenus ma famille).

Aujourd’hui, je vous écris pour vous rendre hommage, pour rendre hommage à celles et ceux qui m’ont vue débarquer de ma Bretagne à 20 ans.

Dès mon arrivée dans le monde pro, je rêvais de gagner la Ligue des Champions. En signant à Lyon en 2015, je rejoignais la galaxie des joueuses que je regardais à la télé, celles avec lesquelles je voulais jouer. J’en connaissais certaines de l’équipe de France mais là j’arrivais dans LE club capable de me permettre de m’accomplir en tant qu’athlète.

QUE DES STARS ! Elles m’ont accueillies comme l’une des leurs et j’ai pu grandir rapidement en tant que femme et en tant que joueuse. Le club n’avait pas gagné la Coupe d’Europe depuis trois ans et cette première saison a fini en apothéose avec ma première Ligue des Champions. Une histoire de famille déjà, puisque mon grand frère Erwan avait fait le déplacement à Reggio de Emilia pour notre victoire contre Wolfsburg.

Et une famille, ça se construit aussi dans les moments galères, je me rappelle de la demi de Champions à Chelsea en 2019, on a eu bien chaud ce jour-là mais on est finalement passé. Terrain bourbier, vestiaire mi-nu-scule et un vrai temps anglais, tout était réuni pour qu’on chute là-bas. Mais depuis que je porte ces couleurs, je sens que l’énergie qui habite ce club est spéciale. Malgré les moments de doute, l’issue est souvent faite de sourires.

On souffre ensemble, on gagne ensemble. Grandir, tomber, se relever, grandir encore, s’épanouir et s’accomplir en tant que femme et en tant qu’athlète.

Depuis le premier jour, j’ai senti que je n’étais pas perdue en arrivant ici. Depuis le premier jour j’ai senti que je ne serai pas seule. À mon arrivée, Elodie Thomis m’a tout de suite prise sous son aile. Une habitude qui avait commencée en EdF et qui m’a appris tout ce que j’avais à savoir sur le fonctionnement du club et ses à-côtés.

J’ai aussi rapidement accroché avec Wendie, Capitaine emblématique, avec qui j’allais disputé tant de matchs à l’OL ou en Bleue.

C’est aussi ici que le « Crew » est né : Amel, Delphine et Kheira, je ne pourrais pas vous expliquer, le pourquoi du comment mais elles sont devenues mes soeurs. Même si aujourd’hui, Kheira s’est envolée pour Barcelone depuis, loin des yeux, PAS loin du coeur 🙂

Et puis je ne peux pas, ne pas vous parler de « ma Petite » Selma Bacha ou de Melvine Malard, que je considère comme mes petites soeurs. Et plein d’autres filles avec qui le courant est très bien passé et qui m’ont aussi apporté leur soutien. 

Cette année j’ai pu mesurer combien « les autres » avaient été là pour moi. À tous les étages du club, à commencer par le Président Aulas, je vous remercie car j’ai pu ressentir votre force. Autour du club aussi, les supporters, mais également certaines personnes au sein de l’Équipe de France et même pas mal de mes adversaires dont certaines comptent énormément.

Une grande pensée également pour Gérard Houiller qui a su, comme à son habitude, trouver les mots pour m’apporter un peu de chaleur à l’annonce de ma blessure. Il laisse un grand vide et je profite également de ce moment pour lui rendre hommage.

Cette semaine j’ai prolongé l’aventure à l’Olympique Lyonnais pour 3 saisons et je porterai ses couleurs jusqu’en 2024. Cette confiance, c’est une nouvelle preuve d’amour réciproque, une de plus j’ai envie de vous dire.

Je suis arrivée ici en 2015 avec des rêves plein la tête, prête à faire ma part du travail pour ajouter des lignes au palmarès de mon nouveau club.

Depuis bientôt six années, nous faisons l’Histoire du football. Aujourd’hui je suis plus que jamais déterminée à rendre tout ce qu’on m’a donnée, prête à faire honneur à la famille qui est désormais la mienne.   

L’Histoire s’écrit à l’OL.

Je vous donne rendez-vous sur les terrains, prenez soin de vous,

Griedge.

GRIEDGE MBOCK

Internationale française, Défenseur à l'Olympique Lyonnais

Championne de France
2016, 2017, 2018, 2019

Vainqueur de la Ligue des champions
2016, 2017, 2018, 2019

Vainqueur de la Coupe de France
2016, 2017, 2019

Meilleure espoir UNFP
2016

Words.